Accueil / Secteurs d'applications / Santé / La VR efficace pour réduire la douleur selon une étude

La VR efficace pour réduire la douleur selon une étude

douleur vr

Selon une étude publiée dans la revue scientifique PLOS one, la réalité virtuelle permettrait de réduire la douleur des patients.

Le centre médical Cedars-Sinai, situé à Los Angeles, a publié une étude dans la revue PLOS one. Les chercheurs se sont intéressés aux bienfaits thérapeutiques de la réalité virtuelle.

Oui,vous avez bien lu, les médecins veulent savoir si un casque VR permettrait de réduire la douleur des patients hospitalisés. Résultat, un tel dispositif faciliterait la réduction des doses médicamenteuses.

Des casque Samsung Gear pour diminuer la douleur

En effet, la médecine conventionnelle utilise principalement des opiacés, des antidouleurs dérivés de l’opium (morphine) pour soulager les patients. Or, ceux-ci peuvent entraîner de fortes dépendances. Cette problématique touche particulièrement les États-Unis où la première cause mortelle est due à la surconsommation du Fentanyl, un antidouleur puissant.

Le centre médical a donc donné un casque Samsung Gear VR à ses 61 patients. Ils avaient accès à 21 expériences immersives comme des visites touristiques ou encore des programmes de relaxation.

En 48 heures, les patients ont effectué trois sessions VR de 10 minutes chacune. Pendant ce temps-là, certains des pensionnaires regardaient des programmes similaires sur une télévision. Les chercheurs ont donc voulu savoir lequel des deux moyens étaient efficaces pour augmenter le confort.

Sur une échelle de 1 à 10, la douleur des patients ayant regardé la télévision a baissé de 0,46 point. Dans un même temps, les utilisateurs des casques VR ont moins souffert avec une chute de 1,76 point en moyenne.

La VR, un élément de distraction

Les personnes atteintes des pathologies les plus sévères ont remarqué que la VR diminuait leur souffrance de trois points.

Ce phénomène, les chercheurs l’expliquent par la distraction induite par la réalité virtuelle. Elle aurait un effet sur certains stimuli du corps humain. Le cerveau serait en quelque sorte obnubilé par l’expérience VR et ne répondrait pas aux signaux des terminaisons nerveuses.

Selon les scientifiques, il reste beaucoup à faire afin de prouver l’intérêt thérapeutique de la VR. Ils espèrent poursuivre leur enquête afin d’adapter au mieux les traitements médicamenteux. Cela favoriserait également une meilleure gestion de la douleur pour le patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *