Accueil / Secteurs d'applications / Culture / [TEST] CoolPaintr VR : le Google Tilt Brush du PlayStation VR

[TEST] CoolPaintr VR : le Google Tilt Brush du PlayStation VR

coolpaintr vr psvr

CoolPaintr VR est une application de dessin et peinture en réalité virtuelle pour le casque PlayStation VR (PSVR) de Sony. Dans la lignée de Google Tilt Brush et Oculus Quill, découvrez ce que vaut cette application à travers notre test complet.

La réalité virtuelle permet de jouer à des jeux vidéos immersifs d’un genre nouveau, mais ce n’est pas tout. Parmi ses nombreux cas d’usage, l’un des plus populaires est la création artistique. Avec des applications comme Google Tilt Brush ou Oculus Quill, il est possible de peindre en 3D à 360 degrés, tandis que des logiciels comme Google Blocks ou Oculus Medium permettent de s’adonner à la sculpture.

Dans la réalité virtuelle, rien n’est impossible, et cette technologie permet aux artistes de laisser libre cours à leur imagination. De nombreuses oeuvres d’art de toute beauté circulent déjà sur internet et certains artistes de renommée mondiale reconnaissent le potentiel révolutionnaire de la VR. Toutefois, jusqu’à présent, aucune application de ce type n’était disponible sur le PlayStation VR de Sony. Avec CoolPaintr VR, c’est désormais chose faite. Mais l’expérience est elle à la hauteur de ce que proposent les autres casques ? Réponse à travers notre test.

Présentation générale de CoolPaintr VR

Modes de jeu : 1 joueur
Disponibilité : avril 2018
Développeur : Wildbit Studios
Editeur : Sngular
Genre du jeu : Création artistique VR
Compatibilité : PlayStation VR
Testé sur : PlayStation VR

Gameplay de CoolPaintr VR : dessinez à votre guise dans la réalité virtuelle

CoolPaintr présente de nombreuses similitudes avec les autres applications de dessin en réalité virtuelle, à commencer par l’interface. L’utilisateur sélectionne son instrument et sa couleur, puis dessine comme bon lui semble. Il est possible de jouer avec la manette DualShock, ou avec un PlayStation Move (ou même avec le fusil Aim Controller, si vous êtes fan de paintball).

Le contrôleur le plus adapté est sans conteste le PS Move, puisqu’il donne réellement l’impression de tenir un pinceau dans sa main. L’expérience se révèle donc plus intuitive. Précisons qu’il n’est pas possible de jouer avec deux PSMove. Durant notre test, nous avons aussi utilisé la manette DualShock. Ce contrôleur à deux mains donne davantage l’impression de peindre avec un rouleau, mais la maniabilité n’est pas en reste pour autant.

Grâce aux explications de la mascotte Arty (en anglais), quelques minutes suffisent pour prendre l’application en main et naviguer de façon fluide entre les différents outils. Lors de l’ouverture du menu, un pointeur laser apparaît à l’écran et permet de sélectionner l’instrument de son choix.

On dénombre plusieurs types de pinceaux, mais aussi des formes géométriques et des tubes en 3D pouvant être directement tracés. Il est également possible d’ajouter des particules animées, telles que des flocons de neige, des flammes ou de la poussière. Ces différents outils suffisent amplement à donner vie à toutes vos idées… à condition d’avoir l’inspiration, la patience et le talent nécessaire.

L’application permet par ailleurs de créer des modèles 3D de façon automatique, en traçant simplement une forme fermée. Par exemple, un cercle se transformera en sphère. L’application se charge de créer automatiquement un squelette pour le modèle. Cette fonctionnalité est plutôt impressionnante.

En ce qui concerne la palette de couleurs, il est bien entendu possible de choisir n’importe quelle nuance. Par la suite, il est possible d’utiliser la pince pour déplacer et redimensionner un élément ou une scène tout entière. Notons que la pince permet aussi de changer la structure squelettique des formes organiques en 3D pour les tordre dans tous les sens.

Il est également possible d’importer des images et des photos depuis une clé USB afin de s’en servir comme arrière-plan. Une fois votre oeuvre parachevée, vous pourrez la prendre en photo pour la sauvegarder sur votre console, sous une clé USB, ou la partager directement avec la communauté sur le site officiel de l’application.

En outre, il est possible d’exporter les créations au format Collada. Ce format peut être importé dans n’importe quelle application populaire de création 3D. Ainsi, CoolPaintr VR peut être un excellent point de départ pour les personnes qui souhaitent s’adonner à la création 3D sans connaissance en modélisation.

Durée de vie de CoolPaintr VR : avez-vous la fibre artistique ?

coolpaintr vr durée vie

Il est difficile d’évaluer la durée de vie de CoolPaintr VR de façon objective. Pour cause, l’intérêt de l’application dépend fortement de votre fibre artistique. Si vous aimez passer du temps à peindre ou à dessiner dans le monde réel, alors vous pourrez passer de longues heures à utiliser la VR comme un nouveau médium pour exprimer votre imaginaire.

En revanche, si vous n’êtes pas spécialement attiré par ces disciplines, vous risquez de vous lasser très rapidement. En effet, même si CoolPaintr VR offre des possibilités illimitées, l’application ne fait pas de miracles : si vous ne savez pas dessiner dans la vraie vie, vous ne saurez pas dessiner dans la réalité virtuelle.

Je suis de ceux qui pensent que tout le monde peut apprendre à peindre, et ceci est tout aussi valable que dans la VR que dans devant une vraie toile blanche. Toutefois, dans les deux cas, la patience et la volonté seront nécessaires pour prendre le temps de progresser.

Graphismes et bande-son de CoolPaintr VR : des textures de toute beauté

coolpaintr vr graphismes

Malgré la définition d’écran légèrement inférieure du PSVR par rapport à l’Oculus Rift et au HTC Vive, CoolPaintr VR n’a rien à envier à Tilt Brush en termes de qualité des graphismes. Les textures sont détaillées, les couleurs fidèles, et les effets de lumières sont agréables à regarder.

Précisons que CoolPaintr n’a pas été créé avec un moteur graphique tiers comme Unreal ou Unity. Afin de maximiser les performances de son application, WildBit a directement utilisé le SDK de la PS4 et son propre moteur.

Les plus exigeants regretteront peut-être une légère visibilité des pixels, mais dans l’ensemble, rien de bien gênant. Le titre ne propose pas de bande-son musicale.

Immersion de CoolPaintr VR : plongez dans vos oeuvres d’art

Grâce à la réalité virtuelle, il est possible de s’immerger au sein d’une oeuvre d’art comme si l’on plongeait dans un tableau. L’utilisateur n’est pas face à une toile plate, mais véritablement happé à l’intérieur du dessin. C’est ce que propose CoolPaintr VR, au même titre que Google Tilt Brush et Oculus Quill.

Cependant, contrairement à ces deux applications, CoolPaint ne permet pas de se déplacer physiquement à 360 degrés tout autour de l’oeuvre. La faute au système de tracking du PlayStation VR, nettement plus limité que celui du Rift ou du Vive. En effet, l’utilisateur doit rester face à la PlayStation Camera, dont le champ de vision est également limité. D’ailleurs, il n’est même pas possible de dessiner ou de déplacer des éléments derrière soi. Ce point faible freine l’immersion.

Confort de CoolPaintr VR : un confort atténué par le tracking du PSVR

coolpaint vr confort

Tout comme la sensation d’immersion, le confort de CoolPaintr VR se trouve atténué par le système de tracking du PlayStation VR. En effet, alors que le pinceau de l’utilisateur est emporté par la passion, il se trouve soudainement freiné par un obstacle invisible. Son contrôleur est sorti du champ de vision étriqué de la PlayStation Camera, et ses mouvements ne sont plus détectés.

La sensation est frustrante. Ce problème oblige l’utilisateur à déplacer très régulièrement la scène sur les cotés pour pouvoir continuer son oeuvre, et la fluidité de l’expérience s’en trouvé amoindrie.

CoolPaintr VR face à la concurrence

De par la similitude entre CoolPaintr VR et les autres applications de création en réalité virtuelle, la comparaison avec Tilt Brush et Quill est inévitable. Malheureusement, elle n’est pas forcément flatteuse pour le logiciel de Wildbit Studios.

Comme évoqué précédemment, CoolPaintr VR pèche tout d’abord par l’impossibilité de peindre à 360 degrés. Il n’est donc pas possible de créer un environnement entier dans lequel le spectateur peut se trouver encerclé, chose que permettent les applis de Google et Oculus.

Par ailleurs, l’autre point faible de CoolPaintr est l’impossibilité de créer des animations à partir des dessins en réalité virtuelle créés dans l’application. Cette fonctionnalité n’était pas proposée au départ par Tilt Brush et Quill, mais c’est aujourd’hui le cas, et les artistes l’utilisent pour faire des merveilles. Il est toutefois possible que CoolPaintr propose à son tour cette option par la suite.

CoolPaintr VR présente toutefois aussi des points forts par rapport à ces applications. Le logiciel est par exemple capable de garder un niveau de performances élevé à 120 FPS. De plus, il s’agit de la seule application à proposer un système de formes organiques permettant de créer automatiquement des modèles 3D à partir de simples tracés.

De manière générale, ce logiciel vient tout juste d’arriver sur le PlayStation Store, et il serait injuste de la comparer sans indulgence face à des applications disponibles depuis près de deux ans et mises à jour à de nombreuses reprises. Il faudra laisser à CoolPaintr le temps de se développer à son tour.

Quoi qu’il en soit, CoolPaintr est à ce jour la seule application de création artistique disponible sur PSVR. Elle n’a donc pas à craindre la concurrence.

Conclusion du test de CoolPaintr VR

coolpaintr vr conclusion

Avec CoolPaintr, le PSVR a enfin son logiciel de création artistique. Compte tenu de la popularité de ce type d’applications (Tilt Brush reste l’une des applis VR les plus téléchargées sur Steam), ce titre vient combler un manque important du PlayStation Store.

L’expérience est très convaincante, et l’on peut sentir la passion et l’implication des développeurs dans ce projet. L’application n’est pas exempte de défauts, mais ses principaux points faibles sont liés aux limites techniques du PSVR. Reste à savoir Wilbit parviendra à peaufiner son logiciel au fil du temps. L’avenir nous le dira.

Points positifs

  • La première application de création artistique du PSVR
  • Une interface intuitive
  • La création automatique de modèles 3D à partir de simples tracés
  • La possibilité de peindre avec le fusil Aim Controller

Points négatifs

  • Pas de tracking à 360 degrés
  • Pas de fonctionnalité d’animation

CoolPaintr VR est une application de dessin et peinture en réalité virtuelle pour le casque PlayStation VR (PSVR) de Sony. Dans la lignée de Google Tilt Brush et Oculus Quill, découvrez ce que vaut cette application à travers notre test complet. La réalité virtuelle permet de jouer à des jeux vidéos immersifs d'un genre nouveau, mais ce n'est pas tout. Parmi ses nombreux cas d'usage, l'un des plus populaires est la création artistique. Avec des applications comme Google Tilt Brush ou Oculus Quill, il est possible de peindre en 3D à 360 degrés, tandis que des logiciels comme Google Blocks…

Jouabilité : Dessinez dans la VR avec toutes sortes d'instruments.

Durée de vie : Une durée de vie qui dépend de votre talent et de votre créativité.

Graphismes et bande-son : Textures, effets de lumière et couleurs réussis.

Immersion : L'absence de tracking à 360 degrés freine le confort.

Confort : Le système de tracking du PSVR atténue le confort.

Gameplay - 8.5
Durée de vie - 8
Graphismes et bande-son - 8
Immersion - 7.5
Confort - 7.5

7.9

Jouabilité : Dessinez dans la VR avec toutes sortes d'instruments.

Durée de vie : Une durée de vie qui dépend de votre talent et de votre créativité.

Graphismes et bande-son : Textures, effets de lumière et couleurs réussis.

Immersion : L'absence de tracking à 360 degrés freine le confort.

Confort : Le système de tracking du PSVR atténue le confort.

Votre avis: Be the first one !