Accueil / Produits / Casque RA / Microsoft Hololens / Actualités / Une cure de jouvence pour le buste d’Akhenaton avec l’Hololens

Une cure de jouvence pour le buste d’Akhenaton avec l’Hololens

Buste d’Akhenaton reconstitué en AR réalité augmentée

Reproduire l’aspect d’origine d’une œuvre peut se révéler très compliqué. Le CNRS s’y essaie avec Holoforge Interactive pour recréer le buste d’Akhenaton, le célèbre pharaon.

Si vous avez déjà fait un saut au Louvres, le point commun entre la majorité des œuvres antiques, se trouve dans les couleurs. Ou plutôt l’absence de celles-ci. Le temps qui passe a fait son œuvre. Le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) propose désormais une expérience innovante grâce à l’Hololens. On fait le point.

buste d’Akhenaton AR

Le buste d’Akhenaton reconstitué avec l’aide de Holoforge Interactive

C’est une expérience qui devrait ravir les amateurs d’Egypte antique. Le buste d’Akhenaton retrouve des couleurs grâce à un projet mené en réalité augmentée par le CNRS. Entreposé à Berlin, il a été soumis au travail de l’entreprise bordelaise Holoforge. L’objectif ? Le recréer comme il était à l’origine.

Les visiteurs équipés d’un casque Hololens peuvent ensuite examiner la reconstitution, comparer avec la pièce entreposée dans le musée et voir les différences au niveau des couleurs, formes et décorations.

Un concept facilement duplicable

Impossible en voyant ce projet du CNRS de ne pas penser à l’Histopad ou à Timescope. Mais, on travaille ici à une échelle totalement différente en s’intéressant à un objet spécifique et non pas à un lieu complet. Toutefois, si le CNRS juge cette expérience concluante, elle pourrait ensuite être répétée. Ainsi, on pourrait très bien imaginer se déplacer dans un musée ou dans une exposition et découvrir de nombreuses pièces comme elles étaient à l’origine. De quoi donner un coup de jeune à l’Histoire !

Buste d’Akhenaton en réalité augmentée reconstitution

Sources & crédits Source : Holoforge - Crédit : http://www.holoforge.io/fr/projet/hololens-et-archeologie