Accueil / Casque / Le casque autonome est le futur de la VR selon Hugo Barra, le boss d’Oculus

Le casque autonome est le futur de la VR selon Hugo Barra, le boss d’Oculus

Casques autonomes futur réalité virtuelle

Hugo Barra, le responsable d’Oculus, considère que les casques autonomes permettront d’amener un milliard d’utilisateurs à se lancer dans le monde de la réalité virtuelle dans un futur proche. 

Parfois, les déclarations sont plus importantes que les annonces. C’est la leçon que l’on peut sans doute tirer de la conférence d’Hugo Barra, le CEO d’Oculus lors du CES 2018. Au-delà du nouvel équipement annoncé pour la Chine, c’est surtout le positionnement fort en faveur de la réalité virtuelle fonctionnant sur des casques VR autonomes qui est à retenir.

Hugo Barra Oculus

Oculus : rendre les équipements de VR toujours plus accessibles

Oculus ne compte même pas sur une présence à l’occasion du CES 2018. Autant dire que les annonces n’étaient pas forcément au programme. Mais, le CEO Hugo Barra, a profité de la conférence de Qualcomm pour venir parler du nouveau casque VR Go destiné au marché chinois. Mais, il en a profité pour se prononcer sur l’avenir de la réalité virtuelle et surtout des équipements.

« Les casques autonomes sont les plus faciles à utiliser pour les gens. Vous le mettez et ça y est, vous y êtes. Vous n’avez pas à vous inquiéter d’une installation ou de réglages. C’est le plus haut niveau d’accessibilité qui existe pour la réalité virtuelle. Les casques autonomes sont réellement une catégorie clé pour nous afin d’amener le plus de personnes possibles à la réalité virtuelle » a-t-il détaillé. Une étape indispensable pour atteindre l’objectif fixé par Mark Zuckerberg, son PDG à la conférence Oculus Connect en 2017 : 1 milliard de personnes utilisant la réalité virtuelle.

Casques autonomes futur de la VR

Un deal avec Xiaomi pour le marché chinois

Difficile toutefois de ne pas parler de ce qui était censé être l’annonce principale du CES d’Oculus lors de cette conférence. L’ancien responsable de Xiaomi a noué un accord entre les deux entités pour la partie technique mais aussi la distribution d’un nouvel équipement pour la Chine. Baptisé « Mi VR Standalone », il s’agit en fait d’une réplique de l’Oculus Go. La différence réside dans l’absence de l’Oculus Store puisque les produits Facebook sont interdits en Chine.

Cela ne changera toutefois pas grand-chose pour les utilisateurs chinois. En effet, la deuxième partie de cet accord concerne les logiciels. Il sera facile de convertir les applications d’un Store pour l’autre puisque les kits de développement seront identiques. Il s’agit vraiment de contourner la censure chinoise de la façon la plus facile possible. Le fait que Xiaomi soit aujourd’hui un acteur majeur du marché high-tech chinois n’est bien sûr pas à négliger. Reste à voir si l’échange se fera dans les deux sens. On pourrait alors voir arriver des jeux chinois comme ceux de Tencent arriver sur l’Oculus Store. De quoi s’attendre à de petites surprises dès 2018 ?

Sources & crédits Source : Recode - Crédit : https://www.recode.net/2018/1/12/16876668/oculus-hugo-barra-facebook-virtual-reality-qa-ces-china-headset