in ,

Apple débarque sur le marché de la réalité virtuelle

apple réalité virtuelle

Après Facebook, Samsung ou Google, c’est au tour d’Apple de se lancer sur le marché de la réalité virtuelle. Le PDG de la marque, Tim Cook, a déclaré, la semaine dernière, que la réalité virtuelle est « vraiment cool et a des applications intéressantes ».

Le Financial Time, révèle qu’une équipe d’une centaine de personnes, dont plusieurs experts débauchés de chez Microsoft, travaille sur la réalité virtuelle. Apple débarque donc sur ce marché, notamment grâce à l’acquisition de Metaio, Faceshift, PrimeSense et plus récemment Flyby Media. Ces sociétés expertes en vision par ordinateur, en capture de mouvement, en réalité virtuelle ainsi qu’en 3D devraient mettre leurs talents au profit de la marque à la pomme. Apple a même recruté Doug Bowman, chercheur en réalité virtuelle et ancien directeur à Virginia Tech.

Apple a construit en secret des prototypes de casques

Le journal affirme également que plusieurs prototypes de casques sont déjà sortis d’usine depuis quelques mois déjà. Cependant Apple est resté discret sur le fonctionnement de ces casques, ainsi impossible de savoir comment ils fonctionnent. Se rapprochent-ils du Samsung VR, qui requiert un smartphone en guise d’écran, comme le laisse présager un brevet déposé en juillet 2015, ou bien de l’Oculus Rift, qui fonctionne avec un ordinateur ? L’année dernière le vice-président du design d’Apple a déclaré au magazine New Yorker que le visage était le « mauvais endroit » pour mettre la technologie, après la sortie des Google Glass qui n’ont pas su séduire les consommateurs.

Un marché où les plus gros s’affrontent

Le rachat par Facebook de l’Oculus Rift en 2014  a fait réagir les autres groupes technologiques que sont Samsung, Google, Sony ou encore HTC. Samsung a créé le Samsung VR, un casque dédié aux smartphones de la marque, Google a conçu le Google Card Board, Sony sort le PlayStation VR pour la PS4 et enfin HTC propose le Vive à destination des PC. Il ne manquait donc plus qu’Apple pour que la guerre soit totale. Néanmoins le grand public n’est pas encore prêt à débourser plusieurs centaines d’euros dans cette technologie, mais ce secteur pourrait bien connaître plus de succès en 2016 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.