Accueil / Evénements / CES 2017 / CES 2017 : Tinder VR – Un faux casque VR, car l’amour n’est pas virtuel

CES 2017 : Tinder VR – Un faux casque VR, car l’amour n’est pas virtuel

tinder vr ces 2017 canular vr dating

Dans le cadre du CES 2017 de Las Vegas, Tinder vient de présenter un casque de réalité virtuelle Tinder VR pour deux personnes, à utiliser en tandem. Il s’agit en fait d’un canular, au travers duquel le créateur de la célèbre application de rencontre souhaite rappeler que l’amour n’a rien de virtuel. 

Le CES 2017 de Las Vegas est indéniablement placé sous le signe de la réalité virtuelle. Outre les multiples annonces de produits et de logiciels liés de près ou de loin à cette technologie, l’Histoire retiendra notamment la conférence d’Intel. Pour rappel, le géant a déployé 260 casques Oculus Rift pour permettre à tous les spectateurs de découvrir le futur de la VR.

Cependant, le salon de Las Vegas est aussi l’occasion pour certains de s’ériger en détracteurs de la réalité virtuelle. Parmi les innombrables produits disposés dans les travées du CES, les visiteurs peuvent essayer un casque VR d’un genre nouveau, développé par Tinder et baptisé Tinder VR.

Un casque Tinder VR 2 places pour se regarder dans les yeux

Ce casque est conçu pour deux personnes, qui peuvent se placer chacune d’un côté de l’appareil. Cependant, point question ici d’être catapulté dans un environnement virtuel fantastique en compagnie de son partenaire. Les deux utilisateurs auront simplement l’opportunité de se regarder dans le blanc des yeux. À travers ce canular, Tinder souhaite tout simplement « retirer le V de VR » pour rappeler au monde que l’amour n’est pas virtuel (et s’offrir un petit coup de pub en surfant sur la tendance).

Poussant la farce à son paroxysme, Tinder a même créé une fausse pub pour son faux device. Rythmé par la voix élégante d’un narrateur britannique, le spot dévoile progressivement l’appareil et son mode d’emploi. On peut y voir un homme et une femme essayant ce casque en tandem.

Tinder mérite la médaille de la mauvaise foi du CES 2017

tinder-hypocrisie

La plaisanterie peut faire sourire, mais peine à camoufler l’hypocrisie de Tinder et son soudain prosélytisme des connexions humaines. Rappelons que cette application a réduit les interactions sociales au strict minimum, puisqu’elle permet de faire des rencontres en faisant défiler des profils d’un simple glissement de doigt sur son smartphone.

Plutôt que d’inciter les consommateurs à retirer leurs casques VR pour aller rencontrer des gens, la firme pourrait créer un autre casque dont l’écran serait cette fois-ci remplacé par un miroir, et se regarder en face pour prendre conscience de son impact négatif sur la « dating culture ». Peut-être un nouveau canular pour le CES de 2018 ?

Un futur radieux pour le VR dating

vr-dating

Passons. Après tout, cette petite blague inoffensive ne mérite pas tant de véhémence. De plus, en réalité, Tinder a sans doute conscience du rôle que pourrait jouer la VR dans le futur des rencontres en ligne. Dans le cadre d’une récente interview, le cofondateur de la firme, Jonathan Badden, affirmait que la réalité virtuelle pourrait transformer ce domaine d’ici seulement 2 à 5 ans.

Effectivement, la réalité virtuelle pourrait permettre de supprimer certaines barrières limitant les rencontres sur internet. Par exemple, la possibilité de rencontrer et interagir avec d’autres personnes dans un environnement virtuel avant de les rencontrer dans la réalité peut renforcer le sentiment de sécurité des utilisateurs.

S’il est peu probable de voir un jour un véritable casque VR estampillé Tinder, une application Tinder en réalité virtuelle semble plausible. Lorsque le VR dating sera devenu une mode, nul doute que la firme prendra le wagon en marche.

 

Send this to friend