Accueil / Gaming / Jeux Htc Vive / [TEST] Vindicta – Un FPS VR amusant et décontracté sur Oculus Rift et HTC Vive

[TEST] Vindicta – Un FPS VR amusant et décontracté sur Oculus Rift et HTC Vive

vindicta test oculus rift htc vive

Vindicta est un jeu de tir à la première personne en réalité virtuelle développé par Game Cooks. Amusant et décontracté, le titre se présente comme un habile mélange de ce qui se fait de mieux dans le domaine des FPS VR. Est-ce que cette concoction suffit toutefois à faire un bon jeu vidéo ? Réponse à travers notre test.

Présentation générale de Vindicta

Modes de jeu : 1 joueur (coopératif bientôt disponible)
Disponibilité : juin 2017
Prix : 14,99€
Développeur : Game Cooks
Genre du jeu : FPS
Compatibilité : HTC Vive, version Oculus Rit à paraître en septembre
Testé sur : HTC Vive

Scénario de Vindicta : un scénario très simpliste

L’intrigue de Vindicta tourne autour de UB Industries, une corporation maléfique qui développe une armée de robots maléfiques afin de prendre le contrôle du monde. Le joueur incarne l’Agent V, chargé de s’infiltrer dans le complexe HN1 Facility, afin de détruire tous les robots pour mettre un terme au plan de UB Industries. Vous l’aurez compris, ce scénario est loin d’être captivant, et la trame n’est pas vraiment développée au cours du jeu. Cette trame narrative sert simplement à introduire le contexte avant de laisser libre cours à l’action.

Gameplay de Vindicta : un jeu reprenant ce qui se fait de mieux dans les FPS VR

Autant le dire d’emblée, Vindicta ne fait pas dans l’innovation. Le titre se contente de reprendre et de mélanger ce qui s’est fait de mieux jusqu’à présent dans le domaine des FPS VR et des jeux de tir traditionnels. Il s’agit donc d’un jeu de tir à la première personne relativement classique, mais efficace et amusant.

Le joueur se déplace en bougeant alternativement ses mains d’avant en arrière, un peu comme s’il skiait, tout en maintenant enfoncés les joysticks des contrôleurs Vive Wands. Pour se défaire des hordes de robots maléfiques, il dispose de deux épées, à dégainer en plaçant ses mains dans son dos, et d’un large arsenal d’armes à feu à récupérer au fil de la progression. Un système de score récompense la précision au tir, en donnant plus de points aux joueurs qui tirent dans la tête des robots.

Au début du jeu, les robots ennemis sont relativement lents et statiques, et leurs tirs sont donc faciles à esquiver en bougeant la tête ou en se déplaçant latéralement. Par la suite, d’autres créatures telles que des araignées explosives et des drones volants viennent compliquer l’équation. Toutefois, c’est surtout la prolifération d’adversaires qui rend le jeu de plus en plus difficile. Le joueur n’a d’autre choix que de se mettre à couvert pour éviter les tirs ennemis.

En dehors des combats, le joueur doit résoudre des énigmes relativement simples pour progresser. Par exemple, trouver une clé dans une armoire pour ouvrir une porte verrouillée ou désactiver un laser en appuyant sur un bouton. Les différents niveaux sont divisés en checkpoint permettant de sauvegarder la progression. Si le joueur se fait tuer, il reprend au précédent checkpoint.

Si le manque d’originalité n’est pas forcément gênant, Vindicta comporte actuellement plusieurs défauts techniques problématiques. Par exemple, il arrive que les commandes ne soient pas prises en compte. Le joueur effectue la commande permettant de se déplacer ou de ranger / dégainer ses armes, mais rien ne se passe. Ceci s’avère particulièrement dérangeant lorsqu’on se fait tuer par un monstre à cause d’un tel bug, juste avant d’atteindre le prochain checkpoint.

Il semble important de préciser que Vindicta a été développé très rapidement. Le développement a commencé au début de l’année, et le jeu est sorti au mois de juin. Quoi qu’il en soit, le titre est encore en accès anticipé, et les différents problèmes seront certainement résolus au fil du temps. Une mise à jour intitulée The Hive vient d’ailleurs d’être déployée au début du mois d’août, apportant plusieurs ajustements et correctifs, une optimisation de l’intelligence artificielle ennemie, une heure de jeu supplémentaire, une prolongation des niveaux existants, trois nouveaux types d’ennemis et bien plus encore.

Durée de vie de Vindicta : une durée de vie correcte prolongée par des mises à jour

La campagne de Vindicta propose une aventure d’une durée plutôt satisfaisante, notamment suite à la mise à jour The Hive qui ajoute un nouveau niveau et prolonge les niveaux existants. Le système de scoring apporte également une certaine rejouabilité aux joueurs qui tenteront de battre leur meilleur score. Toutefois, c’est surtout le mode multijoueur coopératif, d’ores et déjà annoncé, qui permettra de prolonger la durée de vie en permettant aux joueurs de refaire le jeu avec leurs amis ou avec des inconnus rencontrés sur internet grâce au système de matchmaking.

Graphismes et bande-son de Vindicta : des graphismes colorés et enfantins pour toute la famille

Très colorés, un peu enfantins, les graphismes de Vindicta sont très sympathiques. Les décors sont épurés, les formes arrondies, et le style très lisse est propice à l’amusement. Ce style graphique conviendra à toute la famille, loin des jeux sombres et gores comme Dead Effect 2 VR. La bande-son de style dubstep plaira quant à elle aux amateurs du genre, et permet de donner une certaine intensité aux phases d’action les plus intenses. Les bruitages sont en revanche plutôt génériques.

Immersion de Vindicta : une immersion atténuée par le manque de réalisme

Le système de déplacement et la vue à la première personne permettent une certaine immersion, mais les graphismes et le moteur physique manquent de réalisme pour permettre à l’utilisateur de réellement se mettre dans la peau du personnage.

Confort de Vindicta : une expérience confortable mais sportive

Le système de déplacement de Vindicta est très confortable et ne pose aucun problème de motion sickness. Dans l’ensemble, le jeu est plutôt confortable, mais peut se révéler physique pendant les fusillades les plus intenses.

Vindicta face à la concurrence

Comme évoqué plus haut, Vindicta s’inspire fortement des meilleurs FPS en réalité virtuelle disponibles à l’heure actuelle. Le système de déplacement est similaire à celui de Gorn, le système de recharge fait penser à Dead and Buried, le système d’esquive ressemble à Superhot… en somme, Vindicta mélange tout sans jamais innover. De fait, il est impossible de le considérer comme supérieur aux autres jeux dont il reprend les mécaniques. L’expérience proposée reste malgré tout très plaisante, malgré une sensation d’immersion inférieure à des jeux comme Farpoint ou Robo Recall.

Conclusion du test de Vindicta

Vindicta est un jeu simple et décontracté. Sans révolutionner le genre, ce titre propose une expérience amusante et satisfaisante. Certains problèmes techniques sont à déplorer, mais les mises à jour corrigent progressivement ces défauts.

Points Positifs

  • Un gameplay reprenant ce qui se fait de mieux dans le genre FPS
  • Un style graphique sympathique
  • Des développeurs attentionnés

Points Négatifs

  • Un manque d’innovation
  • Quelques défauts techniques

Vindicta est un jeu de tir à la première personne en réalité virtuelle développé par Game Cooks. Amusant et décontracté, le titre se présente comme un habile mélange de ce qui se fait de mieux dans le domaine des FPS VR. Est-ce que cette concoction suffit toutefois à faire un bon jeu vidéo ? Réponse à travers notre test. Présentation générale de Vindicta https://youtu.be/dqi_5Yd9uQQ Modes de jeu : 1 joueur (coopératif bientôt disponible) Disponibilité : juin 2017 Prix : 14,99€ Développeur : Game Cooks Genre du jeu : FPS Compatibilité : HTC Vive, version Oculus Rit à paraître en septembre Testé sur : HTC…
Gameplay - 7.5
Durée de vie - 7
Graphismes et bande-son - 8
Immersion - 7.5
Confort - 9

7.8

Scénario : Un scénario quasiment inexistant.


Jouabilité :Un gameplay mélangeant ce qui se fait de meiux dans le genre.


Durée de vie : Une durée de vie correcte, bientôt étoffée par un mode multijoueur coopératif.


Graphismes et bande-son: Des graphismes colorés et enfantins, une bande son dubstep qui plaîra aux amateurs.


Immersion: Une expérience immersive qui manque un peu de réalisme.


Confort: Une expérience très confortable.


User Rating: Be the first one !
  • morgan

    Vous êtes gentil dans votre notation pour ce shooter qu’on dirait fait pour la nintendo 64.

Send this to friend