Accueil / Gaming / [Test] Land’s End – Un voyage poétique sur Samsung Gear VR

[Test] Land’s End – Un voyage poétique sur Samsung Gear VR

land's end samsung gear vr test monument valley ustwo

Land’s End est un jeu d’aventure en réalité virtuelle disponible sur l’Oculus Store du Samsung Gear VR. Le titre est développé par Ustwo, le créateur de Monument Valley, considéré comme l’un des meilleurs jeux mobiles toutes catégories confondues. Cette expérience en VR embarque le joueur dans un voyage onirique et contemplatif, entre mystère et poésie graphique…

Durée de vie : une heure trente à deux heures
Joueurs : 1 joueur
Date de sortie : 10 novembre 2015
Développeur : Ustwo Games
Genre : réfléxion
Plateformes : Samsung Gear VR

Scénario

Avec Land’s End, Ustwo emploie une technique narrative atypique et originale, similaire à celle qui a fait le succès de Monument Valley. Dans ce jeu, vous ne trouverez ni avatar, ni dialogues, ni personnages. Plutôt qu’une histoire interactive, Land’s End se présente comme un voyage poétique et contemplatif à travers un monde mystérieux, une expérience immersive dans un univers fascinant.

Le rôle du joueur est d’aider une civilisation antique à s’éveiller grâce à la force de son esprit. Telle est la description donnée par le développeur sur le site officiel du jeu. Pour le reste, le soin est laissé à l’utilisateur de combler l’absence de scénario par son imagination. Un périple envoûtant, entre ombre et lumière, vous attend.

Jouabilité

Il est possible de jouer à Land’s End de trois façons différentes. Vous pouvez utiliser une manette, ou interagir uniquement par le biais de votre regard en étant debout, ou assis sur une chaise tournante. Nous vous recommandons de jouer debout, pour une immersion maximale.

Le joueur se déplace en fixant des points du regard. Les positions sont donc prédéfinies, et la liberté de mouvement relativement limitée. Les déplacements sont linéaires au début du jeu, mais il est par la suite possible de choisir plusieurs directions. Cependant, la progression reste très convenue tout au long de l’aventure.

Pour avancer, le joueur doit résoudre des énigmes. Invariablement, il s’agit de saisir des pierres en les fixant du regard, et de les déplacer pour mettre en place des circuits énergétiques, afin d’activer des portails ou de débloquer des chemins. Au fil du jeu, les énigmes se compliquent, et il devient nécessaire de résoudre plusieurs énigmes pour activer un seul portail. À chaque fin de niveau, le joueur s’engouffre un trou noir pour passer au chapitre suivant.

Là encore, aucune indication concrète n’est laissée pour permettre au joueur de comprendre les mécaniques du jeu. C’est à l’utilisateur de comprendre par lui-même comment résoudre les énigmes. Rassurez-vous, vous devriez rapidement comprendre le principe du jeu et avancer sans réelle difficulté.

La jouabilité au head-tracking peut s’avérer par moments inconfortable. Pour déplacer certaines pierres, l’usager est parfois obligé de bouger la tête au point de s’en tordre le cou, ou presque. Mis à part ce léger désagrément, le gameplay est intuitif et agréable.

Durée de vie

L’aventure se décompose en 5 chapitres, se déroulant chacun dans un environnement différent. Relativement courte, la durée de vie dépend principalement de la difficulté que vous rencontrerez à résoudre les énigmes. Cependant, la difficulté est loin d’être élevée. Ustwo semble avoir fait en sorte de ménager les joueurs, afin de rendre l‘expérience fluide et accessible à tous.

Land’s End est loin d’être un défi, et se présente plutôt comme une promenade apaisante et contemplative. Comptez entre 1h30 et 2h00 pour boucler l’aventure. Cependant, rien n’empêche de se replonger de temps à autre dans l’un des chapitres pour se réfugier dans cette réalité virtuelle sereine et poétique.

Graphismes

Les graphismes de Land’s End sont sans conteste le principal point fort du titre. En optant pour un style dessiné, aux couleurs chatoyantes, Ustwo propose une direction artistique originale et réussie. Ainsi, le titre est visuellement bien plus plaisant que la grande majorité des titres disponibles sur l’Oculus Store du Gear VR, cherchant vainement à se rapprocher de graphismes réalistes.

Chaque chapitre possède sa propre atmosphère et son identité graphique. Le joueur prendra plaisir à avancer au fil des niveaux, particulièrement lors des séquences de vol entre deux portails. Il est également agréable de s’arrêter quelques instants pour contempler l’écume de l’océan embrasser les falaises rocheuses, admirer une immense chute d’eau, ou assister à l’envol d’une nuée d’oiseaux face au coucher de soleil. Vous l’aurez compris, la poésie visuelle fait le charme de ce jeu.

Bande-son

Outre les graphismes, la bande-son contribue fortement à l’immersion et à l’atmosphère apaisante de Land’s End. Nulle question ici de musique. L’aventure est rythmée par des sons d’ambiance et des bruitages très réussis. Ces sons servent aussi à guider subtilement l’utilisateur, et à attirer son attention vers la bonne direction.

Conclusion sur Land’s End

Captivant, immersif, et visuellement très agréable, Land’s End se présente comme l’une des expériences les plus plaisantes du Samsung Gear VR. Accessible à tous, ce jeu semble idéal pour faire découvrir la magie de la réalité virtuelle à son entourage. Les sensations et les émotions procurées par ce jeu sont tout simplement enivrantes.

Les joueurs invétérés, de leur côté, risquent de déplorer l’absence de défi majeur, et la durée de vie un peu faible du périple. Toutefois, même eux ne sauront probablement pas résister au charme de cet univers poétique et relaxant. Le temps d’une soirée, laissez-vous porter par ce voyage énigmatique loin du stress et du vacarme du monde réel.

Points Positifs

  • Un style graphique original et plaisant
  • Une aventure poétique et mystérieuse
  • Une sensation d’immersion très réussie
  • Le plaisir de voler entre deux portails
  • Une ambiance sonore soignée

Points Négatifs

  • Une durée de vie un peu faible
  • Pas de difficulté réelle
  • Une progression très linéaire

Land's End est un jeu d'aventure en réalité virtuelle disponible sur l'Oculus Store du Samsung Gear VR. Le titre est développé par Ustwo, le créateur de Monument Valley, considéré comme l'un des meilleurs jeux mobiles toutes catégories confondues. Cette expérience en VR embarque le joueur dans un voyage onirique et contemplatif, entre mystère et poésie graphique... https://www.youtube.com/watch?v=ZCoR35sXM2w Durée de vie : une heure trente à deux heures Joueurs : 1 joueur Date de sortie : 10 novembre 2015 Développeur : Ustwo Games Genre : réfléxion Plateformes : Samsung Gear VR Scénario Avec Land's End, Ustwo emploie une technique narrative atypique et originale,…
Scénario - 6
Jouabilité - 8
Durée de vie - 5
Graphismes - 9
Bande-son - 8

7.2

Scénario : Une narration atypique, implicite, et une atmosphère envoutante.


Jouabilité : Un jeu accessible, des énigmes relativement simples, une progression linéaire, mais aussi et surtout des sensations de jeu plaisantes


Durée de vie : Une durée de vie un peu faible, et une difficulté minime.


Graphismes : Une direction artistique originale et très réussie.


Bande-son : Pas de musique, mais des sons d'ambiances et des bruitages très soignés.


User Rating: Be the first one !

Send this to friend