Accueil / Gaming / [Test] Gunship Battle 2 VR – Prenez les commandes d’un hélicoptère de combat

[Test] Gunship Battle 2 VR – Prenez les commandes d’un hélicoptère de combat

gunship battle 2 vr samsung gear vr

Développé et édité par le studio sud-coréen Joycity, Gunship Battle 2 VR est un jeu d’action orienté arcade disponible sur Samsung Gear VR. Le titre propose au joueur de prendre les commandes d’un hélicoptère de combat afin de ravager des bases militaires. Disponible depuis le 7 février 2017, le titre s’est rapidement imposé comme le jeu le plus vendu du Gear VR. Un succès mérité ? Réponse dans notre test.

Scénario

Dans Gunship Battle 2 VR, le joueur incarne le lieutenant Dylan Reece. Ce pilote d’exception a totalement perdu la mémoire suite à une expérience ratée, menée dans le cadre du projet Blackbox, un projet gouvernemental top secret. Le jeu commence alors que Reece est tourmenté par un cauchemar, dans lequel sa femme et son enfant gisent sans vie devant lui tandis qu’un homme le tient en joue du bout de son revolver.

Les images qu’il voit dans ce mauvais rêve ne lui évoquent aucun souvenir. En revanche, il peut sentir le deuil et la tristesse d’avoir perdu ces êtres chers. Le militaire se réveille ensuite face à son supérieur, Helen Lee. Celle-ci le briefe brièvement sur la situation actuelle. Elle évoque le projet Blackbox, et le groupuscule ennemi des Vengadores, sans toutefois s’attarder sur les détails.

Le décor est planté, et l’intrigue se dévoilera au fur et à mesure, au travers de courtes cinématiques entrecoupant les niveaux. Par ailleurs, chaque mission débute et s’achève par un petit dialogue entre Reece et Lee, permettant d’étayer l’histoire. Sans être la pierre angulaire du jeu, le scénario, écrit par le scénariste hollywoodien Evan Skolnick, présente des qualités que l’on retrouve rarement dans un jeu orienté arcade. Suspens et coups de théâtre constituent les principaux atouts de cette intrigue solide et cohérente.

Gameplay

Gunship Battle 2 VR est la suite de Gunship Battle, un jeu pour smartphone téléchargé près de 100 millions de fois, bénéficiant d’une note de 4,3 étoiles sur 5 sur le Play Store d’Android. Selon Chan Hyun Kim, PDG de Joycity, Gunship Battle et ses déclinaisons (Gunship Battle Second War, Warship Battle…) constituent « la franchise de jeu d’action militaire la plus réussie et connue dans le monde ».

Suite au lancement du Samsung Gear VR, le studio sud-coréen a immédiatement décidé de développer une suite en réalité virtuelle, à la hauteur des attentes des fans du jeu original. Pour concrétiser ses ambitions, Joycity a déployé les grands moyens, et a collaboré avec l’école de l’Armée de l’Air coréenne.

Après trois ans de recherche et de développement, Gunship Battle 2 VR se présente comme un titre particulièrement abouti. Même si tout n’est pas parfait, la qualité du contenu proposé surpasse la plupart des jeux disponibles sur le Gear VR, et de nombreux jeux disponibles sur les casques haut de gamme comme l’Oculus Rift ou le HTC Vive. Comme le souligne Chan Hyun Kim, compte tenu des limites techniques du Gear VR, avoir réussi à créer un tel jeu relève de la prouesse.

Concrètement, le joueur prend les commandes d’un hélicoptère de combat Gunship. L’appareil se pilote à la fois à l’aide d’une manette et par le biais du head-tracking. La manette permet de contrôler l’altitude du véhicule, de le déplacer, et d’ouvrir le feu, tandis que le joueur vise en bougeant la tête. En penchant la tête vers la droite ou la gauche, l’hélicoptère effectue une rotation.

Ce mélange de commandes se révèle efficace, harmonieux, et surtout très immersif. On a réellement l’impression d’être installé dans le cockpit du Gunship. L’objectif est de survoler de vastes champs de bataille, en détruisant les bases ennemies tout en esquivant les tirs des chars d’assauts, infanteries et autres lance-missiles.

En résulte un gameplay intense, nerveux, fluide et défoulant. Cependant, les contrôles ne sont pas toujours très intuitifs. Il peut par exemple s’avérer pénible d’essayer de perdre de l’altitude ou de viser des cibles lointaines. Autre bémol, les commandes indiquées à l’écran ne correspondent pas aux boutons de la manette avec laquelle nous avons effectué le test (manette Microsoft Xbox One). Par exemple, la commande correspondant à la gâchette R1 est en fait activée par le bouton Start de la manette. On ignore s’il s’agit d’un problème inhérent à ce contrôleur en particulier.

À chaque mission accomplie avec succès, le joueur reçoit une somme d’argent aléatoire. L’argent lui permet d’acheter de nouveaux Gunships, d’améliorer ceux qu’il possède déjà, ou d’acheter de nouvelles armes à équiper au véhicule. On dénombre cinq classes de Gunships différentes, offrant chacune des possibilités stratégiques différentes : Super Scout, Scout, Attack, Utility et Super Utility.

Les armes sont également diversifiées. On retrouve notamment des mitrailleuses, des missiles, des roquettes, des bombes ou encore des torpilles. Le joueur devra dépenser son argent intelligemment pour être en mesure de relever les défis qui l’attendent au fil des missions.

Durée de vie

L’aventure se décompose en deux campagnes. L’une se déroule au Moyen-Orient, la seconde en Amérique du Sud. Chacune de ces campagnes comporte 10 épisodes, et se ponctue par un affrontement conte un redoutable boss. Une fois la campagne terminée en difficulté normale, il est possible de la rejouer en difficile, puis en très difficile.

Les campagnes ne sont pas particulièrement longues. À raison d’environ 10 minutes par mission, comptez environ trois heures pour finir le jeu. Cependant, les difficultés supérieures représentent un véritable challenge, et seuls les joueurs les plus persévérants et habiles pourront terminer l’aventure à 100%. Par ailleurs, les possibilités de personnalisation et les différents Gunships permettent de prolonger la durée de vie.

Graphismes et bande-son

Pour un jeu Gear VR, les graphismes de Gunship Battle 2 VR sont loin d’être médiocres. L’image est nette, et aucune latence n’est à déplorer. L’expérience est totalement fluide. Malheureusement, les vastes champs de bataille semblent un peu vides, et les couleurs choisies sont plutôt ternes. On en vient rapidement à regretter les graphismes colorés et chatoyants d’un jeu comme Land’s End. En misant sur le réalisme, Joycity oublie de conférer un charme esthétique à son titre. Globalement, ce jeu manque tout simplement d’âme et de personnalité. Inutile d’ailleurs de s’attarder sur la musique et les bruitages, totalement génériques et sans saveur.

Conclusion sur Gunship Battle 2 VR

Gunship Battle 2 VR est une transition réussie du jeu mobile vers la réalité virtuelle. Le gameplay est efficace et bien pensé, et les sensations procurées sont très plaisantes. Les amateurs d’action et d’arcade y trouveront sans nul doute leur compte. Cependant, la morosité visuelle, et le manque d’originalité atténuent le plaisir de jeu. De plus, contrairement à ce que promet Joycity, certains passages peuvent rapidement provoquer la nausée pour les joueurs les plus sensibles.

Points Positifs

  • Un gameplay mêlant efficacement manette et head-tracking
  • Un scénario de qualité
  • De nombreuses possibilités de personnalisation
  • Une difficulté élevée

Points Négatifs

  • Des graphismes ternes et désuets
  • Une ambiance sonore générique
  • Un manque de personnalité

Développé et édité par le studio sud-coréen Joycity, Gunship Battle 2 VR est un jeu d'action orienté arcade disponible sur Samsung Gear VR. Le titre propose au joueur de prendre les commandes d'un hélicoptère de combat afin de ravager des bases militaires. Disponible depuis le 7 février 2017, le titre s'est rapidement imposé comme le jeu le plus vendu du Gear VR. Un succès mérité ? Réponse dans notre test. Scénario Dans Gunship Battle 2 VR, le joueur incarne le lieutenant Dylan Reece. Ce pilote d'exception a totalement perdu la mémoire suite à une expérience ratée, menée dans le cadre du projet Blackbox, un projet…
Scénario - 7
Gameplay - 8
Durée de vie - 7
Graphismes et bande-son - 5

6.8

Scénario : Un scénario de qualité écrit par un scénariste hollywoodien.


Jouabilité : Un gameplay arcade bien pensé mêlant manette et head-tracking.


Durée de vie : 2 campagnes de 10 missions, 3 niveaux de difficulté, 5 classes de gunships, de nombreuses armes à débloquer...


Graphismes et bande-son : Des graphismes corrects mais ternes, et un cruel manque de personnalité. Une bande-son générique.


User Rating: 4.48 ( 3 votes)

Send this to friend