Accueil / VR & AR Startup Tour / [Startup de la semaine] Découvrez l’e-shop VR360 où dénicher tous les accessoires utiles à la VR
VR360Eshop startup

[Startup de la semaine] Découvrez l’e-shop VR360 où dénicher tous les accessoires utiles à la VR

Fondée à Aix-en-Provence en août 2016, vr360eshop est une boutique en ligne sur laquelle les possesseurs de casques VR pourront acquérir tout le matériel utile à l’utilisation, la protection, la personnalisation de leurs appareils. Pionnier en France, découvrez comment Antoine Noguès a réussi le pari de créer une boutique en ligne dédiée à la VR.

Qui sont les fondateurs de vr360eshop ?

Je suis le fondateur. Je suis parti d’un constat simple : face au marché naissant de la réalité virtuelle, je trouvais qu’il n’y avait pas d’acteur, dans la vente en ligne, regroupant les références tant hardware que accessoires. Je me suis alors dit qu’il serait utile de créer une place de marché où retrouver l’ensemble de ces produits liés à la VR. C’est donc au début de l’année 2016 que je me suis lancé.

VR360eshop startup

Quel est votre rapport à la VR ?

A la base, je suis passionné de vidéos 360. Je m’intéressais de près aux manières de monter du contenu immersif via la vidéo 360. L’année dernière, avec l’arrivée sur le marché des casques, j’ai eu la conviction de dire que la bonne façon pour que le grand public adopte rapidement la VR était de fournir du contenu, ce qui manquait. La vidéo 360 pouvait faire le lien entre grand public et VR grâce à la possibilité de créer facilement, ou pas d’ailleurs, de créer du contenu immersif en 360.

Quelles ont été les grandes étapes du développement de vr360eshop ?

La première étape a été de construire le site : le mettre en ligne, créer le catalogue… Nous avons lancé la plateforme fin octobre 2016. Très rapidement, les commandes sont arrivées et se sont enchaînées. Cela a suivi les évolutions du marché, qui est toujours en train de se construire et qui est en train de trouver le grand public qui commence à adopter la VR.

startup vr360eshop

En 2016, on a beaucoup entendu que la VR allait exploser, notamment avec la commercialisation des casques. Avec le recul, on s’aperçoit que beaucoup de prévisions étaient hautement jaugées. Avez-vous été déçu ?

J’étais lucide sur le fait que le marché n’allait pas exploser. Il faut monter crescendo. Je savais que j’allais faire des ventes mais que, la première année, et voire la seconde, elles ne seraient pas mirobolantes. Aujourd’hui, nous avons 60% de clients professionnels pour 40% de particuliers.
Je m’attendais à plus de particuliers que de professionnels lors du lancement de l’e-shop. Mais, aujourd’hui, j’apprécie énormément travailler avec des professionnels. La relation B2B est plus privilégiée. Les ventes sont souvent intéressantes grâce à nos tarifications globales. Mais nous ne voulons surtout pas écarter le particulier pour autant.

Avez-vous des projets pour développer l’e-shop et réussir à capter plus de clients particuliers ?

Nous avons vocation à faire de l’accessoire : produire notre propre gamme de mousses de casque et de covers. Nous cherchons aussi éventuellement à faire de l’accessoire anti lumière bleue. Pour le hardware, nous préférons le laisser aux grandes marques qui le font déjà très bien. Pourquoi pas faire du service et du conseil également. Aider le professionnel à l’installation des capteurs, des casques etc.

VR360 eshop startup accessoire

Quel est le business model de vr360eshop ?

Nous sommes actuellement deux, moi, fondateur, et mon associé qui s’occupe du marketing. Nous n’envisageons pas de levée de fonds pour le moment. On fonctionne sur fonds propre. Nous avons été chercher du financement auprès de la région d’Aix, zone très dynamique au niveau de l’entrepreneuriat, ainsi que du côté d’un groupement d’entrepreneurs.

Quel est le produit qui se vend le mieux sur vr360eshop ?

En casque, c’est le Samsung Gear VR qui se vend le mieux. En accessoires, les trépieds et rotules pour fixer les capteurs se vendent également très bien.

A propos de Farid Khedri

Journaliste passionné. De technologie innovantes et de littérature classique. Je jongle entre passé et futur pour mieux saisir le présent ! Ce présent, je le consacre aujourd'hui en grande partie à la réalité virtuelle. Je crois fermement au potentiel disruptif de cette technologie. Ses applications représentent un large spectre et pourrait bel et bien moderniser, voire révolutionner, des secteurs aussi divers que la santé, le retail ou encore le milieu artistique.

Send this to friend