Accueil / Secteurs d'applications / Formations / L’incubateur VR First accélère massivement son déploiement
vr first crytek

L’incubateur VR First accélère massivement son déploiement

L’incubateur de projets de réalité virtuelle et de réalité augmentée VR First a annoncé la prochaine étape de son déploiement. Il devrait quasiment doubler le nombre de laboratoires autour du globe. 

VR First annonce 40 laboratoires à la fin de l’année

vr first crytek

40 laboratoires. L’initiative VR First devrait quasiment doubler l’ampleur de son programme. Le projet lancé en début d’année dernière par Crytek concerne à l’heure actuelle 26 laboratoires. Ceux-ci ne sont pas seulement situés sur le continent nord-américain. On en trouve ainsi en Europe en Asie et en Océanie, au total 23 pays sont concernés. On peut logiquement supposer que la prochaine étape devrait aussi être internationale. Les études menées les premiers mois ont révélé l’intérêt de plus de 400 universités autour du globe pour ouvrir un laboratoire de réalité virtuelle et/ou augmentée. 200 d’entre elles ont même rempli les dossiers nécessaires.

A l’heure actuelle, plus de 50 projets différents sont en cours dans les laboratoires de VR First. Ils couvrent un champ plutôt large. En effet, si les jeux représentent généralement la majorité des contenus, ils ne représentent ici que 35%. Le reste est divisé dans des secteurs plus spécialisés : psychologie et neuroscience (12), éducation (7%) ou encore tourisme (7%). En terme de plateformes de réalité virtuelle, les étudiants se partagent principalement entre Oculus Rift et HTC Vive (31% chacun). Le reste est divisé entre Samsung Gear VR, OSVR, et Daydream. Pour la réalité augmentée, le Hololens de Microsoft est le choix principal de 43% des étudiants. Toutefois, ils utilisent aussi les Google Glass, Vuzix AR headsets, Epson Moverio et Meta AR Dev Kits.

Un incubateur lancé par le studio Crytek en 2016

vr first crytek

L’idée est de faciliter l’accès des étudiants à du matériel et à des logiciels de réalité virtuelle grâce à des partenariats avec des entreprises. Ils ont accès de façon automatique au moteur de Crytek, le CryEngine. Toutefois ils utilisent davantage Unity et Unreal. L’initiative de Crytek et de ses partenaires de lancer VR First n’est bien sûr pas désintéressée. Cela devrait permettre l’arrivée sur le marché de l’emploi de nouveaux talents pour faciliter l’innovation dans le domaine de la réalité virtuelle.

Par ailleurs, VR First travaille aussi sur un nouveau standard de l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens en terme de réalité virtuelle.  Nommé  IEEE P2048.5, celui-ci vise à implanter de nouvelles normes de qualité et de tests dans les matériels de réalité virtuelle et réalité augmentéeCrytek est désormais un studio reconnu dans la conception de contenus dédiées à la réalité virtuelle. Déjà spécialiste de jeux vidéo aux graphismes bluffants, il a été capable de réaliser une transition vers des contenus de réalité virtuelle de très bonne qualité.

Pour découvrir l’actualité des formations dédiées à la réalité virtuelle et réalité augmentée à travers la planète, rendez-vous dans notre rubrique dédiée.

A propos de Pierrick LABBE

Journaliste passionné de nouvelles techonologies. La réalité virtuelle et la réalité augmentée m'attirent tout particulièrement. Je pense que ces technologies naissantes ont un devenir énorme et pourraient révolutionner le monde de l'informatique dans les années à venir. Le champ des possibles de ces technologies est incroyable et reste à découvrir.

Send this to friend