Accueil / Dossier / Eye Tracking ou Oculométrie : définition et utilisation dans la réalité virtuelle

Eye Tracking ou Oculométrie : définition et utilisation dans la réalité virtuelle

Eye Tracking réalité virtuelle

La technologie de « Eye Tracking », aussi appelée « Oculométrie » en français, est utilisée depuis des années dans le marketing mais aussi avec des sites internet ou bien encore en médecine. Cette technologie de suivi des mouvements du regard est désormais de plus en plus utilisée en réalité virtuelle pour améliorer différents aspects de celle-ci. Le point sur cette technologie.

L’Eye tracking est il nécessaire avec la réalité virtuelle ? Beaucoup le pensent et de nombreux projets et dispositifs intègrent cette technologie afin d’améliorer sensiblement la VR. Mais qu’est-ce exactement l’Eye Tracking, comment cela fonctionne et quelles utilisations peuvent être faites de l’oculométrie avec la VR ? Nous faisons le tour de la question.

Eye Tracking

Définition de l’Eye Tracking

L’Eye Tracking, appelé parfois appelé oculométrie en français, est une technologie qui permet d’analyser l’activité oculaire d’une personne en réalisant un suivi de son regard. Cette technique permet de savoir avec précision où regarde l’utilisateur, ce qu’il voit et ce qu’il ne voit pas.

Oculométrie

Même si la vision humaine a un champ de vision aussi appelé Field Of View (FOV) de 190 degrés, celle-ci n’est pas homogène. En effet, notre champ de vision se décompose en zones. La vision centrale qui correspond à l’objet que vous regardez et qui couvre 3 à 5 % de votre champ de vision est très nette Cette zone est appelée FOVEA. Sorti de ces 3 à 5 % où votre regard est fixé, l’image est plus floue dans les 60 degrés que couvre votre vision binoculaire et encore plus floue dans la vision périphérique qui s’étend au-delà des 60 degrés de vision binoculaire (couverte par les deux yeux).

Utilisation de l’Eye Tracking et techniques d’oculométrie

Hormis la médecine qui recherche une pathologie oculaire, la technologie de Eye Tracking est de plus en plus utilisée par les professionnels du marketing. Cette technique permet effectivement de mesurer l’impact de la position d’une publicité ou d’un message dans un environnement. Certains sites internet l’utilisent aussi afin de comprendre comment l’œil humain interagit avec un site internet, quelles sont les zones que l’utilisateur regarde le plus et celles qu’il néglige. Cela permet d’optimiser la disposition d’un site web. Ces techniques sont aussi utilisées pour analyser les comportements des sportifs de haut niveau. Cette technique est aussi parfois utilisée avec certaines personnes souffrant d’un handicap et ne pouvant bouger que les yeux.

Il existe différentes techniques pour suivre le regard d’une personne. Anciennement, l’utilisation d’électrodes placées de chaque côté de l’œil était de mise. Désormais, les systèmes utilisent surtout des caméras infrarouges qui enregistrent le parcours visuel et identifient ainsi les zones observées par l’utilisateur.

L’Eye Tracking dans la réalité virtuelle

Les constructeurs de casques de réalité virtuelle s’intéressent de près à l’oculométrie. Les plus grands noms de la VR ont d’ailleurs tous racheté des entreprises spécialisées dans le Eye Tracking. Mais pourquoi cet intérêt pour cette technologie et qu’est ce que l’oculométrie peut apporter à la réalité virtuelle ?

Le Eye Tracking pour améliorer la définition en réalité virtuelle

L’un des soucis majeurs de la réalité virtuelle est qu’il faut créer des mondes virtuels à 360 degrés et en 3D. Cela représente une énorme quantité de calculs d’images et des ressources colossales. La puissance de calcul des ordinateurs domestiques, et surtout de calcul graphique, est limitée. Même les cartes graphiques les plus puissantes actuellement sur le marché ne peuvent calculer, en temps réel, une excellente définition à 360 degrés et en 3D.

Oculométrie réalité virtuelle

Comme nous l’avons vu précédemment, seule la FOVEA nous apparait très clairement. Avec l’Eye Tracking il est donc possible de savoir exactement où regarde l’utilisateur. Cela permet donc au logiciel de ne calculer qu’une excellente résolution graphique au niveau de la FOVEA et de n’offrir qu’une résolution moindre dans la zone binoculaire et une résolution basse dans la vision périphérique tout en donnant l’impression d’une excellente résolution pour l’œil de l’utilisateur.

L’oculométrie permet de réduire les calculs en VR

Le résultat est donc très intéressant pour la réalité virtuelle. L’oculométrie permet non seulement d’offrir une excellente résolution pour les applications mais réduit considérablement la quantité de calculs à réaliser. En allégeant considérablement la quantité de calculs à réaliser cela permet d’offrir deux possibilités aux développeurs d’applications en VR.

Ils peuvent choisir de réaliser des mondes virtuels plus complexes avec beaucoup plus de détails réalistes sans augmenter la quantité de calculs nécessaires par rapport à une application VR n’utilisant pas la technologie de l’Eye Tracking. La seconde possibilité offerte est l’équipement nécessaire pour faire fonctionner la réalité virtuelle. Avec l’oculométrie, il est ainsi possible de n’exiger qu’un ordinateur plus basiques, moins coûteux et moins puissants que les ordinateurs normalement nécessaires pour calculer en réalité virtuelle.

L’Eye Tracking et l’interaction en réalité virtuelle

Une autre utilisation possible de l’Eye Tracking en réalité virtuelle est l’interaction. En connaissant l’endroit où le regard de l’utilisateur se porte, il est possible d’améliorer l’interaction dans les mondes virtuels. Dans le cadre de l’utilisation d’un avatar par exemple, cela permet une interaction plus naturelle qui inclut le regard de l’avatar.

Oculométrie VR réalité virtuelle

Cela peut aussi être utilisé pour remplacer certaines actions de contrôle. Il est ainsi possible de remplacer une interaction avec un contrôleur par le regard. Si le regard de l’utilisateur se porte sur un menu par exemple, il est possible de déclencher une action simplement avec le regard.

L’Eye Tracking pour rendre les jeux plus naturels

La technologie de l’oculométrie peut aussi trouver d’autres applications. Certains développeurs de jeux vidéo par exemple se penchent sérieusement sur l’utilisation de l’Eye Tracking pour améliorer leurs jeux. Cela permet de savoir si un jeu est trop facile ou au contraire trop difficile. Cela peut aussi être utilisé pour rendre l’interaction entre le joueur et le jeu plus naturelle.

Eye Tracking VR

Il est ainsi possible d’adapter le comportement des personnages du jeu en fonction du regard de l’utilisateur. Si le joueur regarde un personnage alors celui-ci pourra aussi le fixer du regard comme nous le ferions de façon naturelle dans la vie.

Send this to friend