Accueil / Produits / Casque VR / Centre optique – La lentille décortiquée

Centre optique – La lentille décortiquée

Les lentilles du HTC Vive ont un centre optique

Plusieurs éléments constituent les optiques dans les casques de réalité virtuelle. La pièce la plus importante est la paire de lentilles qui fait passer l’image de la 2D à la 3D. Plusieurs caractéristiques définissent sa qualité et son type, l’une des plus importantes est le centre optique.

Les casques de réalité virtuelle, qu’ils fonctionnent avec un smartphone ou un PC, sont des appareils comportant différentes pièces. Les écrans OLED sont une partie importante, car ils diffusent l’information. Le système son fait partie intégrante de l’immersion et les manettes permettent d’interagir avec l’environnement virtuel. Une partie qui est trop souvent oubliée est la paire de lentilles qui vont avec chaque casque.

Un FOV adapté pour une expérience optimale

Ces pièces de verre bombées permettent de créer le champ de vision virtuel. Sans elles, pas de VR. Plusieurs éléments régissent la qualité et les caractéristiques de ces créations optiques. Le FOV ou « field of view »est un des specs par lequel on juge les lentilles. Cette notion est assez simple à comprendre, car c’est l’ensemble de la vue humaine. En somme, c’est le champ de vision d’une personne. Dans le monde de la réalité virtuelle, on parle de FOV angulaire calculée en degrés.

Le fonctionnement du champ de vision ou FOV centre optique
Ce schéma montre le fonctionnement du champ de vision

Une simple loi régit la manière dont fonctionne le FOV : plus l’angle est élevé, plus le champ de vision est limité. Au contraire, un grand angle aura un champ de vision plus élevé. Un bon FOV est indispensable pour une bonne immersion en réalité virtuelle. La raison est simple, un utilisateur voyant la bordure des écrans aura toujours un rappel visuel que ce qu’il voit n’est qu’une projection. Un champ trop réduit limitera l’expérience de l’utilisateur d’un point de vue visuel. Le FOV idéal est entièrement relatif à la taille de l’écran.

Une caractéristique fondamentale : le centre optique

Le centre optique d’une lentille est le point par lequel la lumière passe sans être déviée. Ce point doit être en alignement avec la rétine afin d’avoir une vision claire. Dans le cas des lunettes de vue, le centre optique est déterminé par l’opticien puis intégré sur mesure dans les verres. Les lentilles de réalité virtuelle sont construites un peu différemment. Le centre optique est systématiquement placé au centre du verre. Ce qui est logique puisqu’ils sont construits de manière industrielle.

L'Oculus Rift a une molette pour aligner le centre optique avec l'oeil
L’Oculus Rift dispose d’un système précis et solide pour aligner le centre optique avec l’oeil

Cette caractéristique diffère par son diamètre mesuré en millimètres. Plus le centre optique d’un casque est réduit, plus l’oeil aura besoin d’un alignement précis pour une vision claire. Un diamètre plus large offre donc plus de flexibilité au porteur. Cette seconde option paraît donc être la meilleure pour la majorité des casques. La question de la distance interpupillaire entre également en jeu lorsque l’on parle de centre optique.

Adapter le casque à la distance interpupillaire

La distance entre les pupilles des utilisateurs varie grandement, avoir un moyen d’ajuster le centre optique pour chaque type de vision. Un système assez rudimentaire, mais très fonctionnel a été implémenté dans la majorité des casques. Ces derniers se situent dans une gamme de prix supérieur au cardboard de base, mais le confort offert vaut l’investissement. Ces systèmes sont généralement des cadres tenants les lentilles le tout connecté à des molettes. Ces dernières permettent à l’utilisateur d’ajuster les verres à sa vue. En d’autres termes, ajuster le centre optique à sa rétine.

Le casque Homido a un bon centre optique
Le casque Homido dispose d’une molette à son sommet pour régler la distance interpuppilaire

Les différents casques sur le marché affichent des champs de vision plus ou moins élevés allant de 210 degrés pour le plus élevé à 90 degrés pour le plus petit. Connaitre le diamètre d’un centre optique dans une lentille est complexe. Cela requiert l’assistance d’un opticien. Nous n’avons malheureusement pas pu obtenir ces informations. Voici cependant un extrait des FOV des casques de réalité virtuelle ainsi que des indications sur l’adaptabilité de la distance pupillaire et donc leurs capacités d’alignement avec le centre optique.

StarVR : FOV 210° – ?

HTC Vive : FOV 110° – Centre optique adaptable

Oculus Rift : FOV 110° – Centre optique adaptable

HDK2 : FOV 110° – ?

Homido : FOV 100° – Centre optique adaptable

FOVE : FOV 100° – ?

PSVR : FOV 100° – ?

Zeiss One VR : FOV 100° – Centre optique non adaptable

Samsung Gear VR : FOV 96° – Centre optique non adaptable

Google Cardboard : FOV 90° – Centre optique non adaptable

Le StarVR remporte la palme du FOV

Le centre optique et le FOV ne sont donc pas des caractéristiques à prendre à la légère. Ces deux éléments sont au centre d’une expérience en réalité virtuelle qualitative. C’est d’ailleurs pourquoi le StarVR, le casque de Starbreeze, est perçu comme le meilleur du marché d’un point de vue performance. Déjà, la résolution est meilleure, mais le champ de vision représente aussi le double de celui du Rift ou du Vive.

Le FOV du StarVR va de paire avec le centre optique
Le champ de vision du StarVR est supérieur à tous ses concurrents

Reste à voir si les lentilles auront un centre optique adapté à cet impressionnant champ de vision. Les créateurs ont cependant prévenu que cet appareil n’était pas destiné à la vente au grand public à cause de son prix. Les capacités supérieures du casque font donc exploser ses coûts de construction. La véritable limite des optiques des casques de réalité virtuelle est donc le portefeuille des acheteurs.

Les lentilles du Samsung Gear VR ont un centre optique
Le Samsung Gear VR ne dispose pas de système de réglage pour la distance interpupillaire, cela peut être handicapant pour certains utilisateurs

Comment calculer votre distance interpupillaire ?

Connaitre sa distance interpupillaire permet de régler parfaitement votre casque de réalité virtuelle. Un casque calibré a vos besoins est indispensable pour avoir une vision optimale du monde virtuel projeté. Vous pouvez le calculer aisément à l’aide d’une règle et d’un petit didacticiel. Pour information, la distance interpupillaire d’un enfant se situe entre 43 et 54 mm. Pour un adulte, entre 54 et 74 mm.

1) Placez-vous à 20 centimètres d’un ami ou d’un miroir

2) Placer la règle de manière horizontale au-dessus de vos yeux

3) Fermez votre œil droit et alignez le zéro de la règle sur le centre de la pupille de votre œil gauche en regardant droit devant vous

4) Ouvrez votre œil droit et fermez le gauche, prenez la distance entre le zéro et votre pupille

Cette mesure est votre distance interpuppilaire.

Send this to friend