Accueil / Produits / Casque VR / Arcade : Première salle de jeux en VR au Canada

Arcade : Première salle de jeux en VR au Canada

CTRL-V Arcade

C’est au Canada qu’une salle d’arcade vient d’ouvrir ses portes. Répondant au doux nom de CTRL-V cette salle propose des activités portées uniquement sur la réalité virtuelle et augmentée.

Jouer aux jeux vidéo n’a jamais été aussi simple qu’aujourd’hui, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Dans les années 80 il fallait se rendre dans des salles spécialisées, insérer des pièces dans des bornes d’arcades et s’arracher les cheveux sur des jeux biens plus durs que ceux d’aujourd’hui, pensés pour vous faire cracher toutes vos pièces dans des parties interminables. Principalement centrées autour du scoring, ces bornes d’arcades étaient pensées pour vous faire revenir, toujours à la recherche d’une meilleure performance. Quelques années plus tard, avec l’arrivée des consoles de salon, c’est la fin de cette ère, il devient possible de jouer depuis son canapé sans avoir besoin d’insérer la moindre pièce dans la console. Il faut repenser le système économique et la façon dont les jeux sont construits.

CTRL-V Arcade

Un bond dans la passé pour une technologie du futur

En 2016, c’est l’année de la réalité virtuelle et augmentée mais cela pourrait également devenir l’année du retour des salles d’arcades. Plus de bornes mais des casques encore trop cher pour envahir les maisons. Des accessoires pour améliorer l’expérience et des espaces spécialement adaptés aux conforts des parties en VR. Bienvenu dans CTRL-V, la première salle d’arcade dédiée à la VR au Canada, pays qui semble d’ailleurs apprécier particulièrement cette nouvelle technologie.

« Vous ne jouez plus à la troisième personne, vous êtes le personnage principal du jeu dorénavant. » nous dit Ryan Brooks, président de CTRL-V. Une phrase qui ne veut pas dire grand chose en l’état, il y a bien longtemps que le jeu vidéo s’est arrêté de ne produire que des expériences à la troisième personne, mais on ne lui en tiendra pas rigueur, car nous comprenons l’intention : Immerger le joueur et faire en sorte qu’il ne fasse plus qu’un avec son avatar.

CTRL-V Arcade

Attirer un nouveau public

Il est facile quand on est un joueur de trouver un intérêt à la VR et d’être attiré par ce support. En revanche, quand on a toujours été hermétique au média qu’est le jeu vidéo, il devient compliqué pour les entrepreneurs de la VR de rendre attractif cette technologie pour les non-initiés. Avec l’arrivée de ces salles d’arcade, les joueurs et non-joueurs vont pouvoir facilement tester ces technologies, par simple curiosité dans un premier temps et par véritable intérêt par la suite. Car il est compliqué de ne pas trouver la moindre attractivité dans une telle expérience basé sur la contemplation, l’expérience et l’immersion, que l’on soit joueur ou non.

Tout comme les salles d’arcades ont crée un public de joueurs dans les années 80, la VR pourrait bien en faire de même et ces nouvelles salles adaptées au support risquent fort de contribuer à cette évolution.

CTRL-V Arcade

Un avenir prometteur…

« Les réactions furent très bonnes et agréables. Tout le monde avait des commentaires positif et n’avait qu’une chose en tête, revenir… » explique James Elligson, direction opérationnel chez CTRL-V.

16 stations de jeux possédant une dizaine de jeux. 20 dollars par heure et par station, chacune étant équipée d’un casque HTC Vive et de multiples accessoires voilà les tarifs. Libre à chacun de décider si ce prix convient à l’expérience proposée. En tous cas les clients semblent ravis pour le moment et la création d’une franchise n’est pas à exclure. Les deux créateurs ont reçu des offres sérieuses pour développer de nouvelles salles CTRL-V au Canada.

… mais qui pourrait très vite s’arrêter

Mais il convient de ne pas oublier le sort tragique réservé aux salles d’arcade happées par les console de salon. Si aujourd’hui il est compliqué de profiter pleinement de la VR au vue des prix, ce n’est qu’une question de temps avant que les tarifs ne diminuent et que les casques envahissent les maisons. Quand ce jour arrivera, CTRL-V devra trouver un moyen de se démarquer pour continuer à exister. C’est un problème que les créateurs doivent dès maintenant envisager pour ne pas se retrouver en danger prochainement, d’autant plus que la démarche des principaux créateurs de casques actuels est tournée vers se développement chez les particuliers, chose qui n’était pas le cas pour les bornes à l’époque. Une bonne initiative qui va contribuer à développer la réalité virtuelle mais qui devra réussir à se démarquer dans un avenir relativement proche.

Send this to friend